Tuesday, May 14, 2019

Une Mustang quatre cylindres revigorée

Source : LaPresse.ca
Auteur : CHARLES RENÉ

Quelques mois après avoir présenté sa dernière Shelby GT500, la déclinaison la plus puissante de l'histoire de la légendaire Mustang, Ford a décidé de renforcer la base de son offre.
Voici donc la Mustang EcoBoost High Performance, un nouveau groupe d'options qui intègre entre autres le quatre-cylindres de 2,3 L turbocompressé de la Focus RS.
Il produit, dans cette application, 330 ch et 350 lb-pi de couple et peut être couplé autant à une boîte automatique à 10 rapports qu'à une manuelle traditionnelle à six rapports.

Les changements les plus importants se situent toutefois du côté du châssis. Les ingénieurs lui ont greffé plusieurs éléments empruntés à la version GT.
La direction a été révisée, tout comme les éléments suspenseurs qui intègrent des amortisseurs électromagnétiques en option.





Sylvain
This is my Mustang.

Friday, May 3, 2019

BÉNÉDICTION ANNUELLE


Venez en grand nombre à la bénédiction annuelle des Mustangs Le Dimanche 5 mai dès 11h30 Propriétaires de mustangs, membres et non membres, soyez tous les bienvenus .

Apportez votre lunch, la cérémonie sera suivi d'un pique-nique. 


Lieu: Église St-Pie X 555, rue Bruno Drummondville, QC J2C 4M6 

 Au plaisir de vous rencontrer...

Wednesday, April 17, 2019

DOMPTER LE CHEVAL SAUVAGE
( Ford Mustang Bullit 2019 )


Par Karine Lajoie , 2018-10-31

Voire Auto123.com pour l`article originale.

Nous avons pu mettre la main sur un exemplaire de la nouvelle Ford Mustang Bullit 2019 tant attendue au Québec ! Dévoilée en primeur mondiale en janvier cette année au Salon de Détroit, et présentée pour une première conduite à San Francisco cet été, la Bullitt tient son nom du légendaire film du même nom réalisé en 1968 et dans lequel la voiture devint une véritable vedette du grand écran lors d’une poursuite mémorable tournée dans les rues de San Francisco. Au volant se trouvait le talentueux Steve McQueen, un acteur réputé pour son audace a effectué lui-même la majorité de ses cascades à l’époque.

Et puisque l’année 2018 marque le cinquantième anniversaire de ce film à succès, Ford a décidé de souligner l’événement à sa façon en nous ramenant un exemplaire modernisé de la Ford Mustang GT de l’époque. Voilà que, pour une dizaine de milliers de dollars supplémentaires, on peut se procurer une version de la Mustang moderne qui offre une puissance accrue de 20 chevaux faisant monter le total à 480 développant 420 livres-pieds de couple, le tout procuré par un moteur V8 de 5,0L.

La Bullitt utilise donc le même moteur que vous trouverez sous le capot de la Mustang GT, avec le même couple. Honnêtement, lors des premiers tours de roue, mon premier sentiment fut ; la déception. J’aurais voulu retrouver un turbo sous ce moteur que je soupçonnais d’être brutal. Ce sentiment disparut la première fois où j’eus le courage d’appuyer à fond ma pédale de droite et sentit l’arrière de ma voiture qui essayait de me doubler !!

La suite de ma semaine d’essai se résume en diverses tentatives à dompter un cheval sauvage ! À chaque fois que j’oubliais que je montais un étalon, l’antipatinage me rappelait à l’ordre ! Pour exemple, dans un virage amorcé à 40 km/h, j’ai eu la bonne idée de donner un « léger coup de pied droit » à la bête et sa réponse a été immédiate ; l’arrière est tout de suite parti au galop ! Heureusement, l’antipatinage s’est mis de la partie !

Mais je vous l’avoue, ce qui m’a le plus frappé et captivé durant ma semaine à bord de la Bullit est le son de son échappement. C’est franchement l’un des meilleurs du marché. Il y a différents réglages qui permettent d’ajouter de l’intensité, comme celui du mode piste qui m’a tout simplement renversé.

Il y a également un mode silencieux pour ne pas déranger les voisins au petit matin. D’ailleurs, mon voisin, après quelques jours de démarrage et redémarrage du véhicule, sort et me dit ; « je ne sais pas ce que c’est que cette voiture, je n’y connais rien dans l’automobile, mais quel son !! » Tous les matins, mon cœur battait, à chaque fois que le moteur démarrait. Vous pouvez d’ailleurs écouter un extrait du son du moteur V8 de la Bullit dans la vidéo ci-dessous !

À l’intérieur, on retrouve quelques logos Bullit et un pommeau de levier de vitesse exclusif blanc. Les sièges sport sont confortables et assurent une bonne posture de conduite. On peut aussi se procurer des sièges Recaro pour la modique somme de 1800$.

La boite de transmission 6 vitesses est excellente, et les étriers de freins Brembo rouges performants ajoutent une touche agréable.

La voiture est disponible dans sa couleur originale le Vert Highland ou en noir pour ceux qui et celles qui voudraient faire changement …. Mais quel intérêt de s’acheter une Bullitt si elle n’est pas verte ? Je ne suis pas fanatique de la couleur vert « sapin » de la Bullitt, mais après une semaine, j’étais persuadée que cette couleur était faite pour elle. D’ailleurs en remplissant mon réservoir d’essence, le pompiste sort de sa cabine pour venir me féliciter pour le choix de couleur de ma voiture qui selon lui, était superbe.


Merci d`avoir lue cette article, n`oubliez pas de la partager svp.


Sylvain

Monday, February 25, 2019

Shelby GT500 2020





Source : autokmh.com 
Auteur : Jean-Sébastien Poudrier

Shelby GT500 2020


Ça fait des années qu’on l’attend, des mois qu’on en parle et voilà que la Shelby GT500 est maintenant de retour! Présentée officiellement au Salon de l’automobile de Détroit comme nous l’avait promis le constructeur américain on peut dire que la nouvelle GT500 est de loin la vedette de l’évènement, et ce, malgré d’autres dévoilements très importants eux aussi.


Mustang 2016
Propriété de S. Richard
La première chose qu’il faut savoir de cette nouvelle GT500, c’est qu’elle correspond exactement à ce qu’on s’attendait d’elle, ce qui est une bonne chose puisqu’elle a été conçue pour exceller. D’abord, il y a son look. Comme vous pouvez le voir, elle se présente de manière nettement plus radicale que la GT350. Sous le capot, elle a droit au même V8 de 5.2 litres que sa petite soeur sauf qu’on ajoute un compresseur volumétrique, ce qui rend la sauce plus piquante avec une puissance qui excelle 700 chevaux. Bref, cette nouvelle Shelby GT500 nous offre tous une première impression.

La mécanique


Débutons par parler de l’aspect mécanique de cette nouvelle GT500 en détail puisque ce sont souvent les chiffres qui parlent dans cette catégorie de véhicule. La dernière GT500 a avoir été produite était équipée d’un V8 de 5.8 litres de 662 chevaux, une puissance phénoménale pour l’époque. Or, pour cette nouvelle GT500, Ford nous a promis une puissance supérieure à 700 chevaux, une promesse qu’il a d’ailleurs tenue. Le seul hic en fait, c’est qu’on ne connait pas encore la puissance finale.

Heureusement, le constructeur américain ne nous laisse pas forcément sur notre faim puisque d’autres caractéristiques techniques de la GT500 ont été dévoilées. En l’occurrence, il semblerait que la voiture musclée soit capable de boucler le 0-100 en moins de 3.5 secondes en plus d’abattre le 1/4 de mile en moins de 11 secondes, ce qui est sérieusement rapide même pour une Shelby GT500.

L’une des toutes nouvelles caractéristiques de la gamme GT500, c’est l’arrivée d’une boîte automatique à 7 rapports à double embrayage. Certes, les puristes ne seront peut-être pas ravis de l’entendre, mais dans les faits, cette nouvelle transmission permettra à la GT500 d’être nettement plus performante avec des changements de rapports qui s’effectuent en moins de 100 millisecondes, ce qui est plus rapide qu’un clignement d’œil. Il n’y a qu’à regarder du côté de la compétition. Si vous aimez conduire, optez pour une GT350 qui n’est offerte qu’avec une boîte manuelle à 6 rapports. Pour la GT500, c’est une boîte automatique, histoire de rentabilité les 700 chevaux qu’il y a sous le capot. Sans compter que cette boîte de vitesse change de comportement en fonction des différents modes de conduites que vous sélectionnez, ce qui comprend notamment les modes Sport, course d’accélération et piste.

Contrairement aux GT500 du passé, Ford a bien étudier l’ensemble de la voiture, de sorte que cette nouvelle voiture bénéficie d’une suspension mieux adaptée, d’une pneumatique Michelin personnalisée ainsi que des plus gros freins jamais installés sur une GT500 de série, gracieuseté de l’équipe qui a aidé au développement de la Mustang GT4 ainsi que la Ford GT.
La Shelby GT500 2020 est la GT500 la plus puissante jamais construite et c’est en partie grâce à son moteur V8 de 5.2 litres qui est accompagné d’un énorme compresseur volumétrique de 2.65 litres. À titre comparatif, la Dodge Challenger Demon est équipée d’un compresseur volumétrique de 2.7 litres.

Quelle gueule!


Bien qu’elle soit très rapide et certainement perfectionné sur le plan mécanique, une GT500 se doit aussi d’être impressionnante sur le plan visuel et à ce chapitre, c’est une réussite sur toute la ligne dans la mesure où chaque élément visuel est aussi fonctionnel que menaçant. La suspension et l’immense aileron arrière sont ajustables. La prise d’air sur le capot permet d’évacuer la chaleur et la face avant de la nouvelle GT500 comprend plusieurs accès pour de l’air frais, histoire d’alimenter les 700 chevaux du moteur. Le bolide du constructeur américain a également droit à des jantes de 20 pouces qui sont en fibre de carbone, ce qui est très léger et très joli.

Du confort malgré tout


Avec une allure aussi radicale et des performances à couper le souffle on pourrait croire que la Shelby GT500 2020 est une voiture plus modeste à l’intérieur, mais ce n’est pas tout à fait le cas. Voyez-vous, vous avez droit à des technologies de pointe comme un tableau de bord numérique de 12 pouces, un écran tactile de 8 pouces qui comprend des systèmes comme Sync-Connect. Sans compter que lorsque vous prenez place dans la voiture, vous êtes assis dans de superbes sièges très confortables. Néanmoins, des sièges RECARO sont également disponibles en option.

GT500

Il s’agit de la première GT500 sur laquelle la légende de la marque ne travaille pas, et donc, autant vous dire que le constructeur américain n’avait simplement pas le droit à l’erreur. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette GT500 ferait honneur à Carroll Shelby.

Pendant l`hiver, ma Mustang est en storage, donc je manque de matériel. Alors merci a autoKMH.com pour l`information cité ci-haut.


Sylvain

Friday, November 16, 2018

Ford Mustang Hybride 2020




Source : autokmh.com
Auteur :  Jean-Sébastien Poudrier

Ce n’est un secret pour personne, la prochaine génération de Mustang offrira une motorisation électrifiée et Ford ne s’en cache pas. Néanmoins, le constructeur américain reste très vague sur le sujet lorsqu’on lui ne parle et personne ne veut vraiment nous dire s’il s’agit d’une motorisation plus modeste où l’électrification viendra compenser ou bien si elle sera ajoutée à un gros moteur pour offrir une puissance encore plus grande. 

Et ce n’est pas parce que je n’ai pas posé la question. Croyez,-moï j’ai eu plus d’une occasion d’en discuter avec les gens de la marque et personne n’a jamais bronché. Quoique ces gens ne sont peut-être eux même pas au courant.

Quoi qu’il en soit, ce qui m’amène à vous parler du sujet aujourd’hui, c’est une vidéo qui a récemment
été mise en ligne par le constructeur américain et qui en a peut-être révélé un peu trop. Eh oui, c’est dans un vidéo qui s’intitule «Future Talk»  que le constructeur nous parle du futur de la marque avec pour narrateur le célèbre acteur Bryan Cranston qu’on connait surtout pour la série Breaking Bad.


Je vous laisse d’abord jeter un coup d’œil vous même pour que vous puissiez en juger et je vous donne mes impressions après la vidéo.

Alors, c’était bien non? Bon, maintenant, je présume que vous avez envie de savoir ce qui me rend aussi excité fasse à la prochaine génération de Mustang. Eh bien, comme on peut clairement le voir à 36 secondes dans le vidéo, Ford nous montre le moteur de la voiture avec une imagerie dominé par le bleu, ce qui nous laisse croire qu’il s’agit d’un moteur hybride. En fait, ce qu’on peut clairement voir dans la
vidéo, c’est un V8. 

Et ce n’est pas le seul endroit où le constructeur américain nous montre un bloc moteur de 8 cylindres puisqu’à 32 secondes, un ouvrier semble sortir une base de moteur V8 d’une quelconque forge. Peut-être que ça ne veut absolument rien dire, mais on dirait clairement que le constructeur américain nous envoie un message subliminal ou un «Easter Egg» comme on le dit en anglais.

Voilà, maintenant, vous savez ce que j’en pense et c’est ce qui me permet de croire que le constructeur américain offrira un Mustang hybride doté d’un moteur V8. Ce dernier ne pourra jamais disparaître de la Mustang, car c’est l’âme même de cette voiture. Une Mustang sans V8, ça ne serait plus une Mustang. De plus, une motorisation hybride permettrait de sérieusement améliorer la consommation moyenne de la voiture tout en lui conférant de meilleures performances. 

Sans compter que ça ne peut tout simplement pas être un moteur de 4 cylindres qui bénéficie d’une certaine électrification puisque le bloc de 2.3 litres vient tout juste de rejoindre la gamme de la Mustang il offre déjà de bons résultats. Le nouveau moteur 5.0 litres en est déjà à sa 3e génération à l’heure actuelle, ce qui nous donne un autre indice sur son avenir.

Certes, il y a aussi une rumeur qui circule au sujet d’une motorisation hybride V6, mais disons que la ligne est trop mince entre le moteur de 4 cylindres et le V8 pour que le constructeur américain se permettre d’offrir un V6 aussi puissant qu’un V8. Dois-je vous rappeler que la Mustang est la seule voiture que Ford a décidé de conserver en Amérique du Nord parce qu’elle se vend bien? Alors, pourquoi changer la formule actuelle?

Un avenir mouvementé.

Au final, nous savons que la Ford Mustang 2020 aura droit à une version hybride et selon ce qu’on peut en déduire avec le vidéo qui nous a été présenté par le constructeur américain, tout porte à croire que le moteur V8 sera celui qui bénéficiera d’un accompagnement électrique. Néanmoins, je crois que ce n’est pas là la seule surprise que nous réserve la sportive américaine. 

Voyez-vous, d’autres rumeurs font aussi état d’un rouage à 4 roues motrices et quand on y pense, c’est exactement ce qui manque à la gamme de la Mustang à l’heure actuelle. La Dodge Challenger l’offre déjà et Chevrolet songe sérieusement à l’offrir dans la Camaro. Alors, pourquoi pas Ford et la Mustang?


Lorsque je parle d’un avenir mouvementé, c’est que j’ai récemment eu une conversation très intéressante avec des gens chez Ford qui m’ont parlé de l’avenir de la marque. Au début, j’ai trouvé leur concept un peut ambitieux, mais après je me suis dit que c’est Ford et qu’ils ont les moyens pour y arriver. Le constructeur américain a l’intention d’entièrement redessiner ses modèles à tous les 3 ans plutôt que d’offrir un léger relooking de mi-modèle comme c’est actuellement le cas, et ce, à partir de 2020 justement. 

C’est beaucoup de travail et l’arrivée d’un modèle signifie que les ingénieurs de la marque vont déjà travailler sur le prochain modèle, mais au bout de compte, c’est ce qui va permettre ;a Ford de rester l’un des constructeurs les plus avangardistes sur le marché.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier

Tuesday, October 9, 2018

Ford Mustang GT 2018 : la recette parfaite

La version GT de la Mustang propose un équilibre auquel le modèle ne nous a jamais habitués


Source : Auto123.com

Auteur : Dan Heyman , 2018-10-06




Il y a beaucoup de très bonnes voitures sur le marché aujourd’hui. Nous avons atteint un moment dans l’histoire de l’automobile où la concurrence est tellement forte qu’il est risqué pour les constructeurs de tourner les coins ronds. En fait, il leur est impossible d’être statique sans se retrouver loin dans les priorités d’un consommateur. C’est cette réalité qui fait qu’on dénombre tant de véhicules de qualité sur le marché. En revanche, ce dernier est devenu à ce point paritaire qu’il est difficile pour un modèle de se démarquer en tant qu’exception… et d’être reconnu comme tel.
Ces exceptions existent, toutefois, et ce qui suit va vous le prouver, ingrédients à l’appui.

Ingrédient numéro 1 : le style
L’année 2018 est marquée par un rafraîchissement de mi-parcours pour la Mustang qui voit sa grille être redessinée pendant que ses phares aux D.E.L. changent la mine du faciès. L’allure générale du véhicule demeure la même, toutefois ; long capot, lunette plongeante à l’arrière et fessier légèrement relevé. C’était encore plus évident sur mon modèle d’essai qui était équipé de l’aileron, inclus dans l’ensemble Performance, livrable en échange de 3700 $. Ma voiture, habillée d’un jaune rainuré et de jantes noires, a attiré beaucoup de regards, elle qui semblait sortie d’une autre époque. Peu de modèles peuvent se targuer d’offrir une telle allure dès leur premiers pas hors du concessionnaire. Ç’a toujours été le cas, et la beauté de la chose, avec la Mustang.

À l’intérieur, le style est aussi irrésistible et marie le passé et le présent. Prenez le volant, par exemple. Son approche à trois branches et ses moulures nous renvoient clairement en 1965. En revanche, ce dernier est également rempli de boutons pour la sélection du régulateur de vitesse, de l’ordinateur de bord et d’autres paramètres. Personnellement, je me débarrasserais de tout cela pour ne conserver que les trois branches, mais même la Mustang doit être de son temps. De plus, c’est sur ce même volant que l’on retrouve un bouton décoré du logo de la Mustang. Ce dernier nous donne accès à un autre menu ; j’y reviens. Concernant les autres ajouts en 2018, mentionnons un nouveau fini satiné qui remplace celui de chrome plastifié, un volant chauffant (les consommateurs canadiens vous remercient, Ford), ainsi qu’un bouton départ/arrêt pourvu d’une fonction de vibration.

Et pour en revenir à ce bouton « Mustang », il vous donne la chance de modifier les paramètres du nouvel écran d’instrumentation numérisé, en plus d’apporter certains ajustements, comme le son qu’émettent les pots d’échappement. Bien qu’il soit possible de tout régler à partir de cet écran, il est aussi possible de le faire via des commutateurs localisés sous l’écran du système multimédia. Ceux-ci permettent de sélectionner le mode de conduite, y compris celui pour la direction. Naturellement, je me suis amusé avec ces derniers en plusieurs occasions ; il est seulement dommage que l’échappement ne profite pas aussi d’un contrôle unique.

Lors de mon essai, j’ai plus souvent ajusté le son de l’échappement que la fermeté de la direction, simplement parce que c’est hallucinant de pouvoir le faire. En fait, le son est ajusté à la perfection, peu importe qu’il soit à son niveau le plus bas ou au plus élevé. On parle ici d’une trame digne des meilleures qu’Hollywood peut nous produire et cela a toujours été une signature importante de la Mustang et des muscle car en général.

Ingrédient no 2 : le moteur V8
Le moteur V8, bien sûr, c’est le cœur d’un muscle car ou d’un pony car. La Mustang peut être commandée avec un 4-cylindres turbo, mais avec la livrée GT, le seul choix, c’est le V8 de 5 litres. Ce dernier produit 460 chevaux et 420 livres-pieds de couple, ce qui est suffisant pour atteindre les 100 km/h en moins de quatre secondes. C’est extrêmement rapide ! Du matériel de courses d’accélérations, en fait, et ce qui est le plus impressionnant, c’est que tout ça est livrable à un prix un tantinet sous les 36 000 $. Ces performances peuvent être réalisées avec le concours de vos deux jambes (une boîte manuelle à six rapports est de série) ou une transmission automatique à dix vitesses. Cette dernière, essayée dans le passé, ne serait pas mon premier choix, et de loin.

Cependant, elle fait un bon travail grâce à la proximité de ses rapports et ses palettes au volant. Quant à la manuelle, la course de l’embrayage est plus prévisible et facile à gérer que jamais et bien que ce ne soit pas une voiture facile à conduire à basse vitesse en milieux urbains, on a droit à une amélioration par rapport aux années antérieures.

La voiture donne aussi l’impression d’être plus rapide. Nous avons fait allusion plus tôt au 0-100 km/h, mais c’est la nature d’une bête pourvue d’un moteur V8 atmosphérique ; de la puissance, toujours, tout le temps, peu importe le rapport qui est engrangé. Le bloc est en réalité monstrueux et nous rappelle pourquoi on a acheté un modèle à moteur V8 ; il nous rappelle aussi que la vie serait difficile avec la mécanique EcoBoost.

Ingrédient no 3 : la tenue de route
Nous savons tous à quel point la transformation sous la voiture a été majeure en 2015 avec la perte de l’essieu rigide au profit d’une suspension indépendante moins conçue pour la piste, mais résolument plus moderne. Ce n’est pas une nouvelle si vous suivez l’actualité entourant la Mustang depuis sa naissance.

Ce que l’année 2018 amène à la version GT, c’est un ensemble d’amortisseurs magnétique offert en option à 2000 $. Ces derniers ont fait leurs débuts sur la dernière Shelby GT350. Maintenant que la version GT en profite, elle propose désormais la tenue de route qui est nécessaire avec toute cette puissance qui se cache sous le capot.

À tel point que les virages sont maintenant négociés avec une stabilité jusqu’ici jamais expérimentée au volant d’une Mustang. En prime, la voiture semble plus légère, ce qui confère au pilote une bonne dose de confiance. On ressent toujours une certaine torsion du châssis, chose à laquelle la Mustang nous a habitués, mais à moins de vraiment chercher à la déstabiliser, ce n’est pas un problème. Puis, lorsque vient le temps de ralentir, les amortisseurs s’ajustent en conséquence et ajoutent le confort nécessaire pour que l’expérience soit plus agréable. Les lettres GT ont toujours signifié Grand Touring, et avec l’ajout de ces nouveaux amortisseurs, la nouvelle Mustang leur fait honneur plus que jamais.

Ingrédient no 4 : la technologie
La technologie n’est peut-être pas la chose à laquelle on songe le plus lorsqu’on imagine un muscle
car, mais puisque nous sommes en 2018, on ne verra quand même pas une voiture se pointer sur le marché sans un système multimédia moderne… ainsi que quelques aides à la conduite. Diable, même la McLaren 570S peut être livrée avec la lecture Bluetooth en continu.

Le système SYNC3 s’est rapidement hissé parmi les meilleurs sur le marché grâce à ses graphiques modernes, son écran de huit pouces (les modèles EcoBoost reçoivent celui de 4,2 pouces, toutefois), et son caractère convivial. Il est possible d’ajouter les applications Apple CarPlay et Android Auto, mais je me suis retrouvé plus souvent à utiliser le système de la voiture en tant que tel, plus que j’ai l’habitude de le faire. Si vous souhaitez que le son de la chaîne audio rivalise d’adresse avec celui de l’échappement, une chaîne signée Shaker, équipée d’un caisson de grave, peut être ajoutée au modèle. Celui que j’avais à l’essai n’en profitait pas.

Et puisqu’on parle d’écran, pour 2018, Ford a complètement redessiné celui regroupant les cadrans de la voiture. Ces derniers peuvent être personnalisés pour refléter notre humeur.

j’aime bien l’option qui permet au tachymètre de prendre la forme d’une bande au-dessus des cadrans. Ce dernier devient facile à lire et transforme en événement chaque changement de rapports. C’est bien fait et à la mode. Si certains préfèrent des cadrans plus traditionnels, les graphiques plus conventionnels prennent une allure légèrement rétro.

Ingrédient no 5 : l’engagement
Après tout ça, ce qui reste, et ce qui rend la Mustang si incroyable, c’est son caractère authentique et transparent. Pas de cachettes avec elle. Elle est une des rares voitures à être si unique sans pour autant avoir été peinturée dans un coin. Dans le cas qui nous intéresse, l’allure rétro, le moteur V8, la propulsion et la boîte manuelle ne sont pas à négliger.

Les seuls clins d’œil qu’elle fait à la modernité sont visibles à travers son système multimédia et le fait qu’on s’est débarrassé des mauvais baquets qui équipaient le modèle, du châssis au comportement imprévisible et du confort qui rappelait les muscle car des années 60 et 70. Voilà qui est rafraîchissant. De plus, avec les décisions récentes de Ford de cesser la production de ses voitures au profit de VUS, un type de produit à l’antithèse de la Mustang, la tâche de conserver son fleuron à flot sera encore plus difficile. Cependant, si on décide de maintenir la tendance actuelle, tout va bien aller.



Conclusion :

Merci a auto123.com et Mr. Heyman pour ce bel article.







Sylvain
propriétaire
mustang-only.com

Saturday, September 22, 2018

MUSTANG 2019 : RETOUR DE L’ENSEMBLE SPÉCIAL CALIFORNIE

MUSTANG 2019 : RETOUR DE L’ENSEMBLE SPÉCIAL CALIFORNIE ET AJOUTS POUR LES PASSIONNÉS, DONT LA SYNCHRONISATION DU RÉGIME MOTEUR, UNE CHAÎNE AUDIO B&O PLAY ET DE NOUVELLES COULEURS DE PEINTURE


Source : Ford Media Center. ( pour le texte originale cliquer ici. )

Merci a Ford pour l`information.


L’ensemble spécial Californie est de retour en tant que nouveau design d’édition limitée pour la Mustang GT 2019 afin de commémorer, par des indices visuels, le modèle original de 1968 tout en célébrant le style et les performances des versions modernes.

La légende en matière d’innovation se poursuit avec l’ajout de la technologie de synchronisation du régime moteur à la puissante Mustang GT équipée d’un moteur de 5,0 L jumelé à une boîte à six rapports, qui garantit une conduite plus douce et plus inspirante au quotidien et propose un mode manuel accessible destiné aux passionnés; le système de soupapes d’échappement actives hautes performances entièrement variable à quatre embouts exclusif à la catégorie a été ajouté pour la version dotée d’un moteur EcoBoost®

La toute première chaîne audio B&O PLAY pour Mustang est conçue sur mesure en fonction de l’acoustique de l’habitacle et offre une puissance impressionnante de 1 000 W à l’aide d’un système multicanal à 12 haut-parleurs et d’une connectivité au système SYNC® 3

DEARBORN (Michigan), le 12 mars 2018. – La voiture sport la plus populaire en Amérique du Nord obtient encore plus de style et de technologies pour l’année-modèle 2019 grâce à la résurrection du légendaire ensemble spécial Californie pour la Mustang GT et à de nouvelles caractéristiques, comme la synchronisation du régime moteur pour les modèles Mustang GT équipés d’un moteur de 5,0 L et d’une boîte manuelle à six rapports, la toute première chaîne audio de haut niveau B&O PLAY configurée particulièrement pour la Mustang et trois nouvelles couleurs de peinture d’inspiration classique.

« Sans l’ombre d’un doute, l’année-modèle 2019 est exaltante pour les passionnés de Mustang, particulièrement pour les amateurs de nos modèles Bullitt et spécial Californie », a déclaré Corey Holter, directeur du marketing des voitures Ford. « Cette année, nous ciblons davantage nos plus fervents admirateurs qui veulent une Bullitt aux performances encore meilleures. Nos nouvelles technologies, comme la synchronisation du régime moteur pour les Mustang GT munies d’une boîte manuelle et le système de soupapes d’échappement actives hautes performances des versions EcoBoost®, provoqueront davantage de sensations fortes. »

Le rêve californien

Quand les premières Mustang prirent la route en 1964, des clubs de propriétaires se formèrent partout au aux États-Unis et de nombreux concessionnaires régionaux personnalisèrent eux-mêmes les voitures. L’une d’elles, inspirée d’un prototype de coupé tricorps Shelby GT 1967, fut appelée le modèle spécial Californie.

Cette version initiale comprenait une calandre noircie, des antibrouillards et une bande de course décorative sur les flancs qui s’arrêtait devant une nouvelle prise d’air sur l’aile. Elle portait un becquet qui rappelait celui de la Shelby, des feux arrière personnalisés et des fixations de capot à verrou tournant. Impressionnée, Ford produisit un nombre limité de modèles spécial Californie pour 1968. Peu après, ceux-ci rejoignirent les Shelby, Boss et Mach 1 dans les rangs des Mustang d’édition spéciale.

De nos jours, l’ensemble spécial Californie de la Mustang GT 2019 se distingue visuellement et arbore la bande décorative caractéristique qui débute à l’insigne 5.0 et se dissipe à la prise d’air de l’aile arrière. Un monogramme distinctif à l’inscription « California Special » noir ébène et rouge course décore le couvercle de coffre. À l’avant, la voiture respecte la calandre ouverte noircie et s’agrémente du répartiteur du premier ensemble hautes performances de la Mustang. L’ensemble spécial Californie chausse également la voiture de jantes usinées peintes à cinq rayons spécifiques.

À l’intérieur, l’insigne « GT/CS » est brodé sur les tapis personnalisés et apposé en relief sur les sièges somptueux garnis de suède noir Miko® à surpiqûres contrastantes rouges. Le monogramme distinctif à l’inscription « California Special » apparaît également du côté passager de la planche de bord.


« Peu de choses sont plus satisfaisantes que de rabattre la capote d’un modèle avec l’ensemble spécial Californie et de le conduire le long de la majestueuse Pacific Coast Highway », affirme Mark Conforzi, designer de Ford. « Ce design distinctif s’inspire du modèle spécial Californie original tout en rehaussant la personnalité de la Mustang actuelle. »



Synchronisation du régime moteur qui repousse les limites

Le puissant moteur V8 de 5,0 L de la Mustang GT recèle 460 chevaux et 420 lb-pi de couple et peut atteindre 250 km/h*. Quand le couple est transmis à la route par l’intermédiaire de la boîte manuelle à six rapports et de l’ensemble hautes performances livrable, accrochez-vous bien, car c’est alors que la synchronisation du régime moteur donnera un coup de pouce (ou un coup de talon) au conducteur.

Cette technologie avancée aide à adoucir le passage des rapports, d’abord en anticipant les changements, puis en ajustant rapidement le régime du moteur, similairement aux méthodes pointe-talon qu’utilisent les pilotes professionnels. Pendant les rétrogradations, le régime du moteur augmente instantanément pour que le passage s’effectue en douceur.

Chaîne audio B&O PLAY sensationnelle

Comme la Ford Mustang, Bang & Olufsen est synonyme d’innovation tant sur le plan des designs emblématiques que des performances palpitantes dans toute sa gamme de produits audio. Maintenant, en primeur, la chaîne audio B&O PLAY s’installe dans la Mustang avec un amplificateur saisissant à 10 canaux produisant plus de 1 000 W par l’entremise de 12 haut-parleurs de haut niveau.

Des ingénieurs du son ont personnalisé la chaîne audio B&O PLAY en fonction de l’aménagement intérieur de la Mustang de manière à prendre en compte le fait qu’elle soit immobile ou en mouvement et à éveiller les sens, peu importe les conditions de conduite. La chaîne audio B&O PLAY peut se connecter au système SYNC® 3 en option, compatible avec Apple CarPlay.

Système de soupapes d’échappement actives hautes performances maintenant livrable pour les versions Ecoboost

Quand le système de soupapes d’échappement actives hautes performances entièrement variable à quatre embouts exclusif à la catégorie fut offert pour la Mustang GT 2018, la critique et la clientèle étaient ravies du vrombissement guttural du moteur V8 de 5,0 L. Ce qui prit tout le monde par surprise, toutefois, fut l’option pour le conducteur de choisir entre ce mode et le mode de démarrage silencieux, aussi connu sous le nom du mode du bon voisin.

Le système de soupapes d’échappement actives hautes performances entièrement variable confère aujourd’hui un grondement agressif aux Mustang 2019 dotées d’un moteur EcoBoost. Ce système à quatre embouts exclusif à la catégorie peut être contrôlé par le mode de conduite ou les paramètres de personnalisation MyMode à partir du tableau de bord entièrement numérique à écran ACL de 12 po ou de celui de 4,2 po de série.

Plus personnalisable que jamais grâce aux couleurs ajoutées

Les passionnés de Mustang ont désormais accès à un choix sans précédent pour personnaliser leur voiture en raison des nouvelles couleurs d’inspiration classique comme le bleu vélocité, le vert vif et le vert Highland foncé emblématique exclusif au modèle Bullitt.

« Ces nouvelles couleurs intenses tirent leur origine des couleurs classiques des Mustang de la fin des années 1960 et du début des années 1970 », explique Corey Holter. « Des couleurs comme le noir ombre et le gris magnétique seront toujours populaires pour ceux qui préfèrent la discrétion, mais ces nouveautés offriront des apparences plus brillantes et vivifiantes pour l’année-modèle 2019. »

La Mustang 2019 sera mise en vente cet été.

Bullitt ainsi que tous les personnages et éléments qui y sont associés sont des
marques de commerce enregistrées de Warner Bros. Entertainment Inc. (s18)
* Puissance et couple obtenus avec de l’essence à indice d’octane de 93. 

À propos de Ford du Canada Limitée

Les installations de Ford Canada comprennent un siège social national, trois bureaux régionaux, trois usines de montage de véhicules et de fabrication de moteurs et deux centres de distribution de pièces. Ford emploie environ 7 000 personnes au Canada, alors que 18 000 autres personnes travaillent dans plus de 400 établissements Ford et Ford Lincoln partout au pays. Pour de plus amples renseignements, visitez www.ford.ca. 

À propos de B&O PLAY


Fermement ancrée dans des décennies d’excellence en matière de design, de qualité d’exécution et d’innovation des produits de Bang & Olufsen, B&O PLAY interprète ces mêmes valeurs pour un nouveau type de produits contemporains destinés aux citadins soucieux du design qui adoptent un style de vie actif. Le portfolio de B&O PLAY repose sur des produits dont l’utilisation est intuitive et l’intégration facile dans votre quotidien pour jouer de la musique sublime à domicile ou en chemin. La traduction du son de B&O PLAY dans l’habitacle est rendue possible par le savoir-faire des experts de l’audio automobile de HARMAN. Pour de plus amples renseignements concernant B&O PLAY et Ford, consultez le site www.beoplay.com/Ford (en anglais seulement).



En Conclusion : 

2019 sera une très bonne année pour la Ford Mustand, beaucoup de nouvelle technologie et version amilioré font de cette voiture un petit bijoux a conduire, comme vous le savez je possede un V6 2016 et caline il n`y a pas une journée ou je ne pense pas a chaner mon pony pour un étalon ( V6 pour un V8 ).

Il est certain que ma prochaine Mustang sera un V8. Je n`ai pas besoin des 400 forces de moteur, c`est le son ... le vroom vroom du V8 ... c`est ce qui fait la job.

merci d`avoir visiter mon blog, svp partager le avec vos amis.





 Sylvain